Moines priant par Bartolomeo Pinelli

1.400,00

Bartolomeo Pinelli

Rome, 1771 – 1835

Moines priant

Aquarelle sur traits de crayon. Trait d’encadrement au crayon.

235 x 301 mm

Signé et daté au crayon : Pinelli fece 1814 Rome.

Titré au crayon : Penitenti nominati Sacconi facendo la Via Crucis nell interno di un Cemeterio in Roma.

 

 

Formé par son père, sculpteur de figurines pour crèches, Bartolomeo Pinelli effectue son apprentissage à Bologne puis à Rome à l’Accademia di San Luca, collaborant, dès 1799, avec Franz Kaisermann en peignant les figures de ses paysages à l’aquarelle. Il acquiert rapidement une grande renommée comme dessinateur et graveur, réalisant des illustrations pour diverses publications de Virgile, Dante, Tasse et Cervantès. Décrit comme le peintre du peuple romain, Bartolomeo Pinelli exécuta de nombreuses aquarelles illustrant les activités et les événements de la vie quotidienne[1].

 

Notre dessin présente une étude préparatoire à la première planche (fig. 1) intitulée La Via Crucis dentro un Cemeterio de la Raccolta di dodici motivi di Costumi Pittoreschi di Roma incisi all’acqua forte da Pinelli Romano dedicati alla Siga Ortenzia Lescot, Pittrice, Roma, 1813

Fig.1

Nous remarquons quelques petites différences entre le dessin et la gravure, notamment dans l’agencement des pénitents agenouillés et -plus particulièrement dans l’attitude du dernier homme à gauche qui porte, dans la gravure, son chapeau à la main-. De même, une lampe de procession, au centre de la composition, a été enlevée et les instruments de la passion du Christ, situés sur le mur au-dessus des ossements, ont été remplacés par une ouverture grillagée.

Cette composition met en scène une tradition religieuse très développée au XIXe siècle durant les derniers jours de Carême où les croyants suivaient en procession la Via Crucis ou « Chemin de croix » pour revivre les évènements de la Passion du Christ dans plusieurs lieux de Rome. Comme l’indique l’intitulé sous le dessin, Pinelli représente des pénitents appartenant à la confrérie des Sacconi ou des dévots de Jésus-Christ au Calvaire et de Notre-Dame des Douleurs en secours des saintes âmes du Purgatoire, fondée en 1760 pour méditer sur la Passion du Rédempteur.

Bartolomeo Pinelli a dédié les 12 gravures à l’eau-forte, représentant les costumes pittoresques de Rome, à la peintre française Hortense Haudebourt-Lescot qui séjourna à Rome à la Villa Médicis de 1808 à 1816, en compagnie de son maître Guillaume Guillon Lethière, directeur de l’Académie de France à Rome.

 

Constat d’état – Parfait état de conservation.

 

 

[1] Il publia, dès 1809, 52 planches illustrant la vie contemporaine romaine : Raccolta de’ costumi romani (cf. M. Apolloni, Bartolomeo Pinelli e il suo tempo, Rome, 1983, p. 269-78)

Propositions d'encadrements

Pas de cadre, Cadre Louis XVI plat Or (4cm), Cadre Louis XVI plat Noir et Or (4cm), Cadre plat (4cm) teinté ébène, Cadre inversé (3,3 cm) teinté ébène, Cadre Louis XVI or (3cm)